Croisée des cheminsLa Santé et la Connaissance de soiLa Cité et les ÉchangesLa Nature et la VieLa Recherche du sensSalonPuits de LumièresSur le divanTribuneGalerieBoudoirLes ClassiquesLes ContemporainsLes ModernesLes PratiquesGrenierCoffre aux trésorsDevant publicEn apartéRefugeCoup de désespace



Les plus populaires


Bientôt disponible






À peine sortis du four


Je me sens comme une esclave au travail

Louis-Georges Desaulniers et Sophie-Luce Morin

Get the Flash Player to see this player.
 
 
Twitter Facebook Partager par courriel Nous suivre sur Twitter
Le stress

Je me sens comme une esclave au travail

L’infidélité? Je veux le meilleur des deux mondes!

Peines et misère dans la famille reconstituée

J’adore mon chum, mais ses enfants sont des monstres!

« Je suis une fille à l’argent ! »

Le manque de communication

Tout me frustre!

J’aimerais ne pas me questionner autant!

En plus d’être bête, mon patron ne reconnaît pas ce que je fais!

Le bébé de ma soeur est adorable… mais il prend toute la place!

Je rêvais d’avoir de beaux enfants

Nous deux, c’est fini, mais il me harcèle!

Mon conjoint est jaloux…

Il me trouve fatigante, je le trouve pépère…

Mon statut de mère me pénalise professionnellement

Je ne veux plus être mère!

Je suis enceinte d’un trisomique… Qu’est-ce que je fais?

Mon patron vole l’organisation…

Je suis l’amante frustrée

De mère en fille…

Les bouquets de fleurs ne remplacent pas sa présence…

J’aime mieux chialer que me taire !

Mon chum ne me laisse pas respirer!

Mon chum ne bande plus!

J’ai raté ma vie!

Ma collègue ne m’aime pas!

J’ai peur de tout perdre et de me retrouver dans la rue!

Mon enfant est gros et je n’y peux rien!

Mes employés chialent… la bouche pleine!

Mon mari me trompe !

J’ai peur de vieillir !

Les échecs et la drogue

Le nouvel amour, c’est inquiétant

Coucher le premier soir

Une enfance de merde

Le patron fait du zèle pour me garder!

Je ne crois plus en rien

Avant le petit dernier, on était de bons parents…

J’aime ça fumer ! Pourquoi j’arrêterais ?

La misère est optionnelle




 
À voir aussi...